12. Contrôle de version avec Git

Ce chapitre n’est pas un tutoriel Git. Il a pour objectif d’expliquer comment utiliser les fonctionnalitées proposées par Tuleap Si vous n’êtes pas familier avec Git nous vous conseillons de vous référer à la documentation (voir ?).

Le support de Git a été développé pour supporter plusieurs dépôts par projet. Ceci est en accord avec la philosophie des systèmes de gestion de version distribués qui permet de mettre en place des workflow distribuant le développement de fonctionnalités sur plusieurs dépôts.

L’accès à Git (à la fois pour les opérations de lecture et d’écriture) nécessite une clef SSH valide et configurée dans vos préférences utilisateur. Se référer à ? pour les détails.

Deux types de dépôt se distinguent:

  • Référence : le mode par défaut. Ce type de dépôt a pour vocation de représenter la référence public du projet. Cette référence peut être organisée sous forme de plusieurs dépôts et structurée par une hiérarchie.
  • Fork (clone) : Chaque membre de projet a la possibilité de forker les dépôt référence dans son espace personnel. Cette fonctionnalité permet de supporter un mode de développement « dépôt public/intégrateur ».

12.1. Référence

Seul un administrateur projet peut créer une référence. Cela se fait depuis la page d’accueil du service. L’administrateur peut créer autant de dépôt que nécessaire et peut les organiser via des sous-répertoires.

Une référence doit être initialisée. Notez cependant qu’une référence ne peut être vide. Si tel est le cas, rajoutez un fichier README par exemple.

cd mysources
git init
git add .
git commit -m 'initial commit'
git push gitolite@tuleap.example.com:<nom_court_du_projet>/<nom_du_depot>.git master

Si vous avez un dépôt Git existant avec des branches et des tags, vous pouvez l’importer de la façon suivante:

git push --mirror gitolite@tuleap.example.com:<nom_court_du_projet>/<nom_du_depot>.git

12.2. Fork

Les dépôts « Référence » peuvent être forké de deux façon :

  • Á l’interieur du projet, pour l’usage personnel d’un développeur ;
  • Dans un autre projet, par un administrateur de projet, afin de créer de nouvelles « Références » dans le projet de destination.

Dans les deux cas, il faut être membre du projet afin de pouvoir forker.

Le fork « personnel » permet de supporter un mode de développement propre aux gestionnaires de source décentralisé : le mode publication/intégrateur. Dans ce mode, chaque développeur travaille séparément et publie régulièrement dans un dépôt public qu’il est le seul à pouvoir modifier. Le partage se fait via « git push » / « git pull » entre les dépôts personnels des développeurs.

Veuillez noter que, pour l’instant, l’écriture dans un dépôt personnel n’est pas encore restreinte au seul propriétaire du dépôt. Lors d’un fork, le dépot hérite des permissions de la source.

Interface de fork de dépôt Git

L’interface ci-dessus permet également de grouper les dépôt dans une sous-répertoire (via le champ « chemin »).

12.3. Paramètres du dépôt

L’administrateur de projet a la possibilité de modifier la configuration du dépôt. En particulier:

  • la description textuelle du dépôt,
  • les permissions,
  • et la notification suite à un « push »

12.3.1. Permissions

Dans l’interface de gestion d’un dépôt, l’administrateur de projet peut permettre à un ou plusieurs groupes d’utilisateur :

  • Lecture : accéder au dépôt en lecture seule.
  • Écriture : pousser (push) de nouvelles révisions, des branches, des tags (mais aussi les supprimer).
  • Rewind : dépasser les barrières de protection de git et jouer avec l’historique du dépôt. Il est fortement déconseillé d’activer cette possibilité si vous ne comprenez par parfaitement ce que vous faites. Cette capacité permet de corrompre définitivement l’historique d’un dépôt.

Réglage des permissions Git du dépôt

12.3.2. Notification par courriel

Il est souvent conseillé de tenir informée toute l’équipe lorque quelqu’un « pousse » (push) des nouvelles choses dans un dépôt. Vous pouvez configurer celui ci pour qu’il envoie automatiquement un courriel à une liste de personnes (ou, mieux, à une liste de diffusion).

Le contenu du message dépend du contenu du push mais vous pouvez configurer:

  • le préfixe du sujet
  • la liste des destinataires

Lorsque vous ajoutez un destinataire, l’autocompletion est faite sur les noms d’utilisateurs de la plateforme. Vous pouvez néanmoins forcer n’importe quelle autre adresse (comme celle d’une liste de diffusion)

Dès la liste configurée, tous les push suivant enverrons un message contenant :

  • la liste des commits contenus dans le push,
  • les fichiers modifiés (+diffstats),
  • pour chaque commit, un lien vers diff dans l’interface gitweb de Tuleap,
  • pour chaque référence (dans un message de commit par exemple), l’automagic link correspondant.

L’extraction des références croisées ne sera pas faite si la fonctionnalité de notification par mail n’est pas activée.

12.4. Suppression d’un dépôt

Un dépôt peut être supprimé, une archive compressée sera créée sous le nom {PROJECT_SHORT_NAME}_{REPOSITORY_NAME}_{DEL_TIMESTAMP}.tar.bz2 et déplacée dans le répertoire de sauvegarde. Se référer à la section ? pour l’import des dépôts.

12.5. Import de dépôt

Il n’existe pas de procédure automatique pour importer un dépôt, se référer à la documentation de l’administrateur.